La perception des odeurs par le système olfactif

C'est dans l'épithélium de la région olfactive, situéé dans la partie haute des fosses nasales, que se trouvent les cellules olfactives, chémorécepteurs spécialisés dans la perception des odeurs.

Ces cellules olfactives, qui se comptent par millions, sont des neurones dont la partie apical est hérissée de multiples cils, augmentant la surface de perception olfactive. Ces cils olfactifs baignent dans un fin tapis de mucus, produit par des cellules de soutien, dans lequel se dissolvent les molécules de substances odorantes. Car, en effet, ces molécules volatiles, transportées dans l'air inhalé, doivent être en solution acqueuse pour être perçues par les chémorécepteurs de l'odorat.

Les axones des cellules olfactives, transmet les messages de notre organisme comme les odeurs et ce sous forme de signaux de nature électrique.

De plus, l'odorat humain serait capable de dinstinguer près de 10 000 odeurs différentes. Pour autant, il n'y a certainement pas 10 000 types différents de chémorécepteurs. Cette perception suppose donc l'existance de différents sous-groupes de cellules olfactives (environ 1 000), chaque sous-groupe étant susceptible de reconnaître une "catégorie" de substances odorantes, et chaque substance pouvant être reconnue par plusieurs sous-groupes de cellules olfactives.

Il exite également une "mémoire" olfactive, des bonnes comme des mauvaises odeurs.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site