L'histoire du parfum

Introduction :

          Si le mot "parfum" vient du latin per fumum (par la fumée), c'est que, bien avant la mise en oeuvre des techniques de parfumerie modernes, les premiers parfums sont obtenus en brûlant du bois, des résines ou des mélanges plus complexes. L'homme a toujours été exposé à des odeurs. Même si l'éthymologie ne constitue pas une preuve en soi, on peut supposer que ses premières découvertes sur ses aptitudes à inventer des senteurs nouvelles se sont faites autour du feu en y jetant des herbes, des feuilles, des branches de telle ou telle espèce végétale.

Le parfum est composé d'arôme qui donne a une substance, en générale liquide, une odeur. Il est considéré selon la perception olfactive et l'odorat de chacun comme quelque chose d'agréable à sentir.

Le parfum a joué un rôle dans toutes les civilisations. Son histoire est liée à celle des moeurs et des idées.

Les essences parfumées sont un réel voyage pour nos sens: elles nous transportent à travers le monde. Ce voyage peut nous mener jusqu'aux confins de la civilisation et de notre histoire...

 

L'Antiquité :   

  • L'Egypte : Les plus anciennes preuves que l'on ait de l'utilisation du parfum datent de l'Egypte Ancienne. Cette civilisation de l'Antiquité est celle qui marque le plus l'histoire du parfum.

    L'importance des parfums dans les rites religieux et funéraires constitue une des principales raisons de l'intérêt porté par la société égyptienne aux produits parfumés. Le rite funéraire de l'embaumement nécessite des quantités importante de divers onguents et d'huiles parfumées. Cette pratique post mortem illustre la volonté de ces hommes de se rapprocher de l'univers des dieux en échappant à la décomposition de leur enveloppe charnelle.

    Toutefois le parfum n'est pas limité à des fins exclusivement religieuses. Certains parfums sont aussi utilisés dans le cadre de la vie quotidienne pour guérir, séduire, mais aussi pour améliorer le cadre de vie domestique en vivant comme les dieux dans une ambiance parfumée. De plus en plus apprécié, le parfum devient même indispensable à la vie de tous les jours. Il était utilisé sous diverses formes : onguent, baume, pommade, encens, eau et huile de parfum... L'hygiène avait donc une grande importance pour les égyptiens.

  • La Grèce : Comme dans bien d'autres domaines, l'Egypte et l'Orient transmettent la science des parfums aux Grecs. Les Grecs deviennent des experts dans l'élaboration des produits parfumés grâce à leur importation, d'Orient et d'Afrique, des matières premières nécessaires. Le caractère sacré du parfum demeure, mais toutefois l'intérêt des Grecs pour le parfum s'oriente aussi vers l'utilisation de ses vertus à d'autres fins : le medecine et l'hygiène corporelle.

 

Le Moyen Âge :

       Au début du Moyen Âge, l'usage des parfums régresse à cause de la désapprobation de l'Eglise par rapport à leur utilisation. La France découvre alors la distillation des senteurs grâce aux Arabes. De plus les Croisades favorisent les échanges et l'importation d'essences et de substances tel que le santal ou l'ambre.
Le parfum fait alors parti de l'hygiène et de la toilette. On croit même à ses vertus médicinales.

 

La Renaissance :

       La Renaissance voit l'amélioration considérable des techniques relatives au parfum avec l'invention de l'imprimerie qui permet alors l'édition et la circulation des ouvrages techniques. Les recettes et les techniques de fabrication du parfum se diffusent à travers les livres, et ce dans le monde entier.
On découvre à cette période le Nouveau Monde, d'où les explorateurs ramènent de nouvelles matières comme la vanille, le poivre, le tabac, le café...

Mais alors que le parfum est de plus en plus utilisé, c'est de façon contradictoire que l'on voit l'hygiène reculer. Le parfum devient un moyen de masquer les odeurs, et plus un accessoire d'hygiène. On le retrouve donc partout et sur beaucoup d'objets divers et variés : les éventails, les gants, les masques de velours... Donc tout ce qui se rapporte aux vêtements et aux accessoires.

 

La parfumerie Moderne :

       C'est à la fin du XIXème siècle que nait la parfumerie moderne. C'est également à cette époque qu'apparaît une véritable industrie du parfum.
Les parfums deviennent de plus en plus élaborés, avec des senteurs nouvelles, fleuries, ou recrées grâce aux produits de synthèses. Grâce à ces nouveautés, chacun peut trouver son bonheur. Le parfum est donc un signe de mode, de séduction, de nouveauté et d'originalité qui est devenu peu à peu, un produit de grande consommation mais également un produit de luxe.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×