Enfleurage à chaud et à froid

 

La technique de l’enfleurage consiste à extraire naturellement le parfum des fleurs grâce à l’absorption effectuée par les corps gras. On différencie l’enfleurage à chaud de l’enfleurage à froid selon la résistance de la plante à la chaleur.

 

==> L’enfleurage à chaud (aussi appelé macération) :

Tout d’abord on infuse des fleurs dans des matières grasses, huiles ou graisses, qui ont  été chauffées.

 Ensuite on filtre les mélanges obtenus à travers des tissus pour avoir des arômates parfumés afin d’obtenir des substances d’odeur agréable.

Cette technique qui était très connue dans l’Antiquité, fut améliorée au cours des siècles avec les progrès réalisés dans les autres méthodes d’extraction.

 Le lavage mécanique à l’alcool de ces pommades parfumées dans des batteuses permet ainsi de produire un extrait alcoolique parfumé après séparation des produits graisseux et alcooliques.

 

==> L’enfleurage à froid : 

Les fleurs les plus fragiles, tel que le jasmin, la tubéreuse ou la jonquille par exemple, ne supportent pas d’être chauffées. C’est pourquoi on pratique l’enfleurage à froid.

 Cette technique consiste à étaler une couche de graisse inodore sur les parois d’un châssis en verre que l’on recouvre ensuite de fleurs.

 

 

Ces fleurs sont renouvelées jusqu’à ce que la graisse soit saturée de parfum. Les pommades parfumées obtenues peuvent être utilisées en l’état pour la fabrication de produits cosmétiques. Traitées à l’alcool dans des batteuses pour les décharger de leur graisse, elles permettent d’obtenir après évaporation une solution.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site